samedi, avril 22, 2017



Le samedi 20 mai
De 14 à 18h - Bienvenue au Bois del Terre !

jeudi, novembre 12, 2009

De la Ste Mafalda (2006) à la St Josaphat (2009), 1192 jours vous contemplent

Tout a commencé le 7 août 2006, journée d'ouverture de notre chantier. Et aujourd'hui, plus de trois années plus tard, la Commune nous signifie que notre (plantureuse) caution est libérée, marquant ainsi l'aboutissement de nos trois permis d'urbanisme et d'un interminable chantier.

Même si, moins d'un an après, la première famille a pu intégrer ses nouvelles pénates, il a fallu encore traîner par la suite l'effarant boulet d'une conciliation (la finition dans les règles de l'art du réseau souterrain de canalisation), la pose d'un trottoir tout le long de notre parcelle et la rectification du raccordement de notre réseau d'égouttage.

Une belle petite prime de fin d'année, on va dire, de quoi (peut-être) nous donner un petit peu de courage pour s'attaquer aux dernières (?) taches aveugles de l'odyssée boisdelterrienne : le bas des bardage, les réceptions définitives (voire provisoire pour d'aucun), le kot-à-vélos...

C'est l'occasion aussi pour le présent signataire de tirer sa révérence. Le "site en construction" est donc construit. A moins que d'autres contributeurs ne s'y (re)mettent, les quelques 253 posts resteront accessibles ici. Quant à l'adresse www.boisdelterre.be, on verra...

Stéphane

jeudi, octobre 01, 2009

Chez nous aussi...



Visite du Bois del Terre le samedi 17 octobre de 14 à 16h

jeudi, septembre 03, 2009

Histoire d'une cabane (6)


Lundi 31 août en soirée, à quelques heures de la rentrée des classes, a lieu la cérémonie du "bouquet final" (le bia bouquet, en nos wallonnes contrées). Quand le gros œuvre est fermé (hors eau), on tire au sort, entre tous les compagnons qui ont oeuvré dans la cabane, celui ou celle qui ira déposer sur le toit une branche d'arbre enrubannée. C'est Gayane qui accompagne Julie, la créatrice du bouquet, sous les applaudissements des enfants.

Il y a encore pas mal de boulot : essentiellement sur les façades et les pignons ; la balle est désormais dans le camp des "djeunes". Longue vie à la cabane du Bois del Terre !

mercredi, août 26, 2009

La 93R prise en sandwich dans la spéculation immobilière

Un peu de rappel historique...

Temps 1 : le Bois del Terre (en rose en bas à gauche) rachète aux anciens lotisseurs du quartier 3 petites parcelles à son Sud et une quatrième au Nord, assiette d'un sentier de promenade : la 93R.

Temps 2 : la 93R est mise en indivision avec les 9 autres maisons de la rue. Pourquoi ? Pour avoir son mot à dire le jour où la parcelle orange (sur le bas de son flanc gauche) est mise en construction ; pour empêcher que quiconque ne transforme cette voirie en route carrossable (pour faire le lien entre Ottignies et Limal).

Temps 3 (en mai de cette année) : la parcelle orange est mise en vente. Allez voir ici avec la référence w3774/185. Plus d'un hectare, mal orienté, vendu 695.000 € (hors frais) avec une vague promesse de maximum deux maisons. Bonne chance !

Temps 4 (toujours cette année) : une parcelle de 8 hectares (en rouge et au Nord de la carte) est rachetée par un particulier.

Ces 3 parcelles (orange, rose, rouge) sont traversées par un sentier de promenade, arpenté depuis des dizaines d'années par des promeneurs, des cavaliers et des cyclistes. Depuis un certain temps également, le Château de Limelette se fait livrer à l'arrière par ce sentier. C'est devenu une zone d'autant plus névralgique que l'allée des Bois des Quèwées a été complètement ravélisée voilà à peine un mois. Un superbe parcours qui permettra aux enfants du quartier de joindre LLN en toute sécurité... et sans trop de pentes.

Bon... on ne va pas vous assommer trop longtemps d'arguties juridiques. Allez... au hasard... prenons l'arrêt de la Cour de Cassation du 20 mai 1983 :
"un droit de passage peut être acquis en tant que "servitude légale" d'utilité publique au profit des habitants d'une commune et de tous les intéressés par un usage trentenaire continu, non interrompu, public et non-équivoque d'une bande de terrain, par chacun, à des fins de circulation publique".

Le nouveau propriétaire s'est mis en tête de fermer le sentier, d'empêcher tout passage (sauf les pompiers, s'ils doivent intervenir en façade arrière du château).


Pour peu que le futur propriétaire de la parcelle orange soit aussi déterminé que le rouge, cela risque d'être drôle de se déplacer dans le quartier.

Une réaction décidée, constructive et drôle s'impose donc... on vous tient au courant !


mardi, août 25, 2009

Histoire d'une cabane (5)

Vendredi 21 août

Dernier jour de la semaine cabane... la fatigue se fait ressentir. Hier en fin de journée, un premier accident : une visseuse tombe du premier sur le plancher du rez. Malheureusement pour la visseuse, personne n'était là pour amortir la chute. Bref, il est temps que cela s'arrête et que l'on fasse une pause !

La journée commence par une longue réunion au terme de laquelle on aura convenu des modes d'entrée et de montée dans la cabane : 1 porte et une chatière pour le rez. Un escalier intérieur, une porte-terrasse coulissante et un mur d'escalade pour le second niveau... ainsi qu'une barre de pompier.


Au menu du jour : la fin du plancher du premier et l'installation de rambardes de sécurité ainsi que le démarrage du pignon Nord.

L'équipe des plus jeunes s'affaire au décapage d'une magnifique petite porte de cave qui va servir au rez.


C'est aussi le jour du nettoyage, de l'évacuation des déchets et du rangement des outils. La cabane est protégée de la pluie en attendant que l'on pose le toit, ce sera pour le dimanche 30 août.


C'est l'heure aussi du bilan : en cinq jours, 29 personnes différentes ont participé au projet (10 adultes, 3 grands adolescents et 16 enfants), sans oublier les donateurs... Côté sous, on avait budgété 375 € et au final, tout compris, on devrait arriver à +/- 500.
Enfin, au terme de la semaine, il reste encore pas mal de boulot : les façades et pignons ainsi que le toit. Si tout va bien, en deux journées de travail, on devrait avoir fait l'essentiel...

A bientôt pour de nouvelles aventures !

Histoire d'une cabane (4)

Jeudi 20 août

Ce matin, les adultes équipent le premier étage de lambourdes pour accueillir le plancher pendant que les enfants sont en réunion "totem" avec Charlotte.



Début juillet, il a fallu abattre le merisier situé à l'entrée du parking. On a laissé un beau morceau... les enfants débattent entre eux sur ce que l'on va en faire... les idées fusent, des tas de dessins et croquis s'ébauchent.... On y reviendra !


Nous avons la visite de notre voisin Bernard. Notre principal "sponsor" en bois nous prête aujourd'hui une magnifique scie circulaire sur table.


Après la pause de midi, les lambourdes placées, on attaque le plancher du second niveau.


Il se compose de deux parties : à l'intérieur de la pièce, on reprend le même qu'en bas (on a reçu un stock de planches de bibliothèque de 86cm sur 24). Côté terrasse, du bois imputrescible.
Pendant ce temps, une autre équipe confectionne une petite porte chatière pour les plus jeunes...


A 23h, après un jeu de nuit dans le Bois de Lauzelle, un premier feu d'artifice est tiré de la cabane pour l'anniversaire de Colin.

A demain !